POUR UNE SOCIETE ANTIVALIDISTE

EluEs, militantEs , militantEs antivalidistes, nous avons décidé de lancer un appel aux candidatEs du Nouveau Front Populaire afin qu’elles et ils s’engagent pour faire progresser enfin les droits et les libertés des personnes handicapées, dans le sens de leur autodétermination.
Nous insistons également sur la nécessité de mettre la solidarité nationale au coeur de ces politiques publiques, alors qu’elle est malmenée depuis plusieurs années, par la primauté donnée à la solidarité familiale au détriment de la situation des proches et des aidantEs.
Nous demandons donc aux candidatEs du Nouveau Front Populaire de s’engager publiquement pour :

  • La transcription dans le droit français de la Convention ONU des droits des personnes handicapées et sa mise en oeuvre effective ;
  • Un droit à la vie autonome des personnes handicapées entièrement financé par la solidarité nationale, des budgets d’assistance personnelle et services pour la vie autonome répondant aux besoins et aspirations des personnes handicapées, avec un échéancier de désinstitutionnalisation et un moratoire sur la création de places en institutions;
  • La fin du report des obligations de mise en accessibilité (physique, communicationnelle et numérique) et l’imposition de sanctions significatives en cas de non-respect de l’accessibilité universelle ;
  • En matière de logement, l’abrogation de l’article 64 de la loi ELAN et un programme national de construction de logements accessibles et adaptables, assorti d’une obligation d’installation d’ascenseur dès le 1er niveau ;
  • Un droit inconditionnel à la scolarité de tous les enfants et à la formation de tous les adultes avec tous les moyens humains, matériels, pédagogiques et organisationnels nécessaires et des locaux permettant l’organisation du suivi médico-social en son sein ;
  • L’abrogation de l’article 1er de la loi de 2005 avec la fin de la confusion entre associations représentatives des personnes handicapées et associations gestionnaires d’établissements et services dont le conflit d’intérêt est dénoncé par l’ONU
  • Une représentation réelle et effective des personnes handicapées, avec des Conseils Départementaux Consultatifs de l’Autonomie et un Conseil National des Personnes Handicapées ayant voix délibérative et dont les membres soient éluEs localement au sein des MDPH, parmi les représentantEs de collectifs militants non gestionnaires.
    Ces propositions constituent des mesures urgentes, elles n’épuisent pas le besoin criant d’agir pour les droits des personnes handicapées et de mettre en place des politiques publiques antivalidistes.

  • Gwenaelle Austin, Adjointe PCF au Maire du 19ème, chargée des séniors et des solidarités entre les générations, des relations avec les Foyers de Travailleurs Migrants, de la lute contre les inégalités et contre l’exclusion, et de l’accès aux droits
  • Cécile Bossavie, conseillère d’arrondissement PS (Paris 19ème) chargée de l’accessibilité universelle et des personnes en situa􀆟on de handicap,
  • Laure Botella Secrétaire nationale du PS en charge de la lute contre les violences faites aux femmes et des politiques d’égalité,
  • Andréa Fuchs Adjointe PS au maire de Paris 19ème, chargée de la participation citoyenne et des conseils de quartier, de l’égalité femmes hommes, des droits humains et de la lute contre les discriminations,
  • Audrey Henocque, 1ère adjointe au maire de Lyon (69)
  • Andy Kerbrat, député sortant de Nantes (LFI – PEPS),
  • Fa􀆟ma Khallouk, adjointe au Maire d’Alfortville (94) déléguée à la jeunesse, responsable de la commission nationale des droits des personnes en situa􀆟on de handicap du PCF,
  • Samira Laal, secrétaire na􀆟onale du PS au handicap et à l’inclusion,
  • Odile Maurin, élue municipale (Toulouse), référente PEPS, mouvement antivalidiste),
  • Camille Naget, conseillère PCF de Paris, élue de Paris 19ème,
  • Sébastien Peytavie, député sortant de la Dordogne (Génération.s)
  • Marie Piéron, adjointe au maire PCF d’Ivry (94),

Version audio :