Les essentiels

·  Joan Martínez Alier, L’écologie des pauvres ; Une étude des conflits environnementaux dans le monde Les Petits matins/Inst. Veblen, 2014 [670 p., )

·   Ramzig Keucheyan, La nature est un champ de bataille. Essai d’écologie politique, Paris, La Découverte, coll. « Zones », 2014

  • BOURG Dominique (2015), Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, Presses Universitaires de France.
  • Dictionnaire critique de l’Anthropocéne, 2020
  • Christophe Bonneuil, Jean-Baptiste Fressoz, L’événement anthropocène. La Terre, l’histoire et nous, Paris, Seuil

Les classiques de l’écologie :  Livres incontournables 

·         Henry David Thoreau – La désobéissance civile

Thoreau est un écrivain et philosophe américain du XIXe siècle. Il prône le retour à une vie plus simple notamment à travers son ouvrage Walden ou la vie dans les bois. Son essai, La désobéissance civile, a inspiré les combats de libération du XXe siècle, de Gandhi à Luther King. Il inspire aussi certains mouvements actuels comme l’arrachage des plantes OGM. Un livre incontournable pour la pensée écologique et altermondialiste. 

  • VERNADSKY Vladimir I. – La biosphère (T) Félix Alcan, Paris, 1929, 232 p. L’acte de naissance de l’écologie globale.

·    Bernard Charbonneau et Jacques Ellul : Nous sommes des révolutionnaires malgré nous Textes pionniers de l’écologie politique 2014 

Ce recueil rassemble quatre textes sources de l’écologie politique, inédits pour trois d’entre eux. Bernard Charbonneau (1910-1996) et Jacques Ellul (1912-1994), amis et animateurs dans le Sud-Ouest du mouvement personnaliste, faisaient partie des  » non-conformistes  » des années 1930. Leur critique non marxiste de l’aliénation de l’homme moderne est une source majeure de la pensée écologiste contemporaine.  Ils rejetèrent dos à dos les voies libérales, soviétique et fascistes. Dès les années 1930, ils ouvrirent une critique du  » Progrès  » et du déferlement du triptyque Science-État-Industrie ; une insurrection des consciences ; un projet de civilisation ancré dans un nouveau rapport à la nature.

  • CARSON Rachel – Printemps silencieux (T) Préface de Roger Heim. Plon, Paris, 1963, 283 p., Réédition LGF, Paris, 1968, Le Livre de Poche N°2378. Cet ouvrage de la biologiste américaine Rachel Carson, est le premier de l’histoire à alerter sur les scandales de la pollution par les pesticides. Il contribue ainsi à la naissance de l’écologie. Son succès planétaire conduit à une profonde remise en question de la société américaine. 
  • COMMONER Barry – Quelle terre laisserons-nous à nos enfants ? (T) Préface de Claude Delamarre-Deboutteville. Le Seuil, coll. Science ouverte, Paris, 1969, 206 p. A aussi publié : L’ENCERCLEMENT. Problèmes de survie en milieu terrestre. (T) Le Seuil, Science ouverte, Paris, 1972, 304 p.
  • DELAUNAY Jeanine – Halte à la croissance ? Enquête sur le Club de Rome, suivi de : Donnella H. et Dennis L. MEADOWS, Jörgens RANDERS et William W. BEHRENS III (du M.I.T.) RAPPORT SUR LES LIMITES DE LA CROISSANCE. (T) Préface de Robert Lattès. Fayard, Écologie, Paris, 1972, 314 p.
  • BRUNDTLAND Gro Harlem (sous la direction de) – Notre avenir à tous.  Rapport de la Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement. (ou « Rapport Brundtland ») (T) Lettre-préface de Clifford Lincoln, présentation de Luc Gagnon et de Harvey L. Mead. Éditions du Fleuve, Montréal, Québec, 1988, 456 p. (en France : diffusion Frison-Roche). Ce rapport de l’ONU impose le terme de « développement durable ».

Histoire

·    Yves Fremion (PEPS) , Histoire de la révolution écologiste, Paris, Hoëbeke, 2007, 400 p.

  • Jean Paul DELEAGE J.-P., Histoire de l’écologie, une science de l’homme et de la nature, La Découverte, Paris, 1991.
  • Pascal ACOT, Histoire de l’écologie, PUF, Paris, 1994

·    Serge Audier, La société écologique et ses ennemis ; Pour une histoire alternative de l’émancipation, éditions La Découverte, 2017

·    L’Âge productiviste : hégémonie prométhéenne, brèches et alternatives écologiques, Paris, La Découverte, 2019, 967 p. (Prix Paul-Ricœur 2019.

  • La Cité écologique : pour un éco-républicanisme, Paris, La Découverte, 2020, 752 p. 
  • François Jarrige, Techno-Critiques : du refus des machines à la contestation des sciences, La Découverte, 2014
  • Nicolas Delalande, La lutte et l’entraide, l’Age des solidarités ouvrières, LE seuil , 2019
  • Gérard Chastagnaret :  De fumées et de sang, Pollution minière et massacres de masse, Andalousie-XIXème Siècle ; Casa de Velasquez, 2017
  • Kenneth Strong : Un bœuf dans la tempête, biographie de Tanaka Shozo, écologiste japonais, Wild Project, 2015
  • Michel  Dupuy, Les cheminements de l’écologie en Europe , L’Harmattan, 2004

Auteurs

Murray Bookchin 

  • Pour un municipalisme libertaire Murray Bookchin, Atelier de création libertaire, 2003
  • Quelle écologie radicale ? Écologie sociale et écologie profonde en débat, Murray Bookchin, Dave Foreman, Atelier de création libertaire, 1994
  • Pour une société écologique, Murray Bookchin, 1976, Paris, Christian Bourgois. Traduction de l’américain par Helen Arnold et Daniel Blanchard. Recueil de textes et préface inédite de l’auteur.
  • Qu’est-ce que l’écologie sociale ?, Murray Bookchin, Atelier de création libertaire, rééd. 2003
  • Une société à refaire – Pour une écologie de la liberté , Murray Bookchin, Atelier de création libertaire, rééd. 1992, réédition 2017  Editions ecosociété
  • Le municipalisme libertaire : la politique de l’écologie sociale, avec Murray Bookchin, Les Éditions Écosociété, 2013,
  • Janet Biehl, Écologie ou Catastrophe. La vie de Murray Bookchin, L’Amourier éditions, 2018, 624 p,
  • Pierre-Antoine Chardel et Bernard Reber (sous la direction de), Écologies sociales. Le souci du commun, éd. Parangon, 2014
  • Vincent Gerber, Murray Bookchin et l’écologie sociale : Une biographie intellectuelle], éd. Ecosociété, 2013.
  • Floréal M. Romero, « Agir ici et maintenant, penser l’écologie sociale de Murray Bookchin », editions du commun, octobre 2017

André GORZ (Michel BOSQUET)

  • Écologie et liberté, Galilée, 1977
  • Écologie et politique, Galilée 1975 ;   réédité Le Seuil, Points Politique N° 89, Paris, 1978, 245 p
  • Métamorphose du travail : critique de la raison économique, Galilée 1988 et Folio Essais 2004
  • Capitalisme, socialisme, écologie, Galilée, 1991 
  • Ecologica (Galilée, 2008)
  • Bâtir la civilisation du temps libéré (Le Monde Diplomatique/Les Liens qui Libèrent, 2013)
  • Le fil rouge de l’écologie. Entretiens inédits en français, Ed. de l’EHESS, 2015

Xavier Ricard Lanata (PEPS)

  • Demain la planète. Quatre scénarios de déglobalisation, 2020, Paris; PUF., 206 pages.
  • Retour sur Terre. 35 propositions, 2020, Avec Dominique Bourg, Gauthier Chappelle, Johan Chapoutot, Philippe Desbrosses, Pablo Servigne et Sophie Swaton. Paris, PUF.
  • La tropicalisation du monde, 2020, Paris: PUF, 125 pages
  • Blanche est la Terre, 2017, Paris : Editions du Seuil, 325 pages

Thématiques

Ecosocialisme

  • Harribey, Jean-Marie, Löwy, Michael Capital contre nature ed. Paris : Presses universitaires de France ; 2003.- 217 p. : couv. ill. en coul. ; 22 cm. (Actuel Marx confrontation)
  • Michael Lowy, Ecosocialisme, Mille et une nuits , 2011
  • Daniel Tanuro, L’Impossible capitalisme vert, la Découverte, 2010

Décroissance choisie

  • Paul Ariès : Gratuité contre capitalisme
  • Nicholas GEORGESCU-ROEGEN – La décroissance. Entropie-Écologie-Économie. (T) Présentation et traduction par Jacques Grinevald et Ivo Rens. Nouvelle édition. Sang de la Terre, coll. La Pensée écologique, Paris, 1995, 256 p.
  • Stéphane Lavignotte (PEPS) : La décroissance est-elle souhaitable ? éditions Textuel, coll. « Petite Encyclopédie critique », 2010

Ecoféminisme

Emilie Hache, 2016, Reclaim : Recueil de textes écoféministes choisis et présentés par Émilie Hache, Paris, Éditions Cambourakis.