Communiqué de PEPS : notre pays s’appelle solidarité

PEPS appelle à la manifestation nationale, ce samedi 19 mars contre le racisme et les violences policières et pénitentiaires organisée par la campagne unitaire Antiracisme et solidarité. Face à la crise mondiale, géopolitique, sociale, économique et écologique, la banalisation des idées d’extrême droite, xénophobe, islamophobe et raciste dans le débat public s’ajoute les lois sécuritaires et répressives qui tantôt stigmatisent les migrants, les quartiers populaires et favorisent l’impunité policière. 

Ce sont ces mécanismes racistes qui  veulent aujourd’hui désigner les «  bons «  et les mauvais migrants »  et qui  mènent  au « tri des migrants » à la frontière ukrainienne effectué en fonction de l’origine des personnes fuyant les bombardements.  Ceux qui fuient la guerre, la dictature, la misère doivent être accueillis quelque soient leur nationalité, leur religion, leur couleur de peau. Il n’y a pas de solidarité à géométrie variable.

La manifestation du 19 mars est d’autant plus importante que le président candidat Macron a annoncé dans son programme « la refonte de l’organisation de l’asile et du droit de séjour ». Pour lui, le refus d’asile vaudra obligation de quitter le territoire français ».  Le chef de l’État a également promis, s’il est élu, « une politique de réduction et suppression » des visas aux ressortissants des pays qui ne « coopèrent pas avec notre politique de retour pour celles et ceux qui n’ont pas de titre de séjour ou d’asile » propose de diviser par 2 l’octroi de visas aux ressortissants algériens et marocains, et de réduire de 30% ceux concernant les tunisiens. Non à ce racisme d’État car comme le dit l’appel à la manifestation :

Notre pays est en grand danger. Il doit sortir, se montrer, se lever, Vivre.
Car notre pays brûle. Il s’appelle Avenir.
Car notre pays est étouffé. Il s’appelle Liberté.
Car notre pays se meurt. Il s’appelle Égalité.
Car notre pays est opprimé. Il s’appelle Dignité.

Rendez-vous ce samedi à 14h Place du Châtelet à Paris et dans toutes les villes où s’organisent des manifestations contre le racisme d’État et les violences policières.

PEPS, le 18 mars 2022

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code